Relax Myopie

La lentille de contact Relax est développée et CE approuvée pour la gestion de la myopie chez les enfants entre 8 et 18 ans avec l’indication de la myopie progressive.

L’hypermétropie périphérique relative est corrigée avec la technologie éprouvée de contrôle” Hyperopic Defocus Control (HDC). Cela garantit une image optimisée sur l’ensemble de la rétine, y compris la périphérie. Puisque les lentilles unifocales ne corrigent pas ce defocus périphérique, le plan focal est situé en périphérie derrière la rétine et pourrait, par conséquent, être un stimulus pour la croissance longitudinale.

La géométrie est similaire à celle d’une lentille multifocale concentrique avec dans ce cas la distance exclusivement au centre. Pour la gestion de la myopie, la progression polynomique avec Hyperopic Defocus Control (HDC) est située dans la périphérie de la lentille de contact.

La taille et le début de la zone HDC sont variables.

Le Relax Design unique est disponible en souple torique Relax-T, dans un design RGP RelaxFlex et un design orthoK spécial pour les enfants avec l’indication myopie progressive, NightFlex Relax

Description

Surface d’image sans relax

Surface d’image avec Relax

Géométrie

  • Zones optiques antérieure et postérieure sphériques
  • Dégagement asphérique
  • Variante torique Relax-T disponible, géométries comme Toris

Données techniques

Parameterfromtosteps
Total diameter12.00 mm15.00... 17.00 mm0.01 mm
Base curve7.00 mm12.00 mm0.01 mm
Sphere-40.00 dpt

-0.25 dpt

0.01 dpt
Defocus Addition+ 0.50 dpt+ 9.00 dpt0.01 dpt (Default +1.50 dpt)
Distance optic zone diameter ZOC2.50 mm6.00 mm0.01 mm (Default 4.50 mm)
Flattening(-) flowing(+) pronounced (-–) monocurve

Informations complémentaires

Application

Indication

Correction type

,

Type de lentille

Conçu par

SwissLens

Conseils d’adaptation

Utilisez les conseils d’adaptation pour le Rayon central et le Diamètre comme pour les lentilles unifocales correspondantes Orbis, Toris ou OrbiFlex ci-dessous

  • HDC : commencer avec la valeur par défaut (Add +1,50 dpt / ZOC 4,50 mm) ou utiliser des mesures complémentaires
Optimiser HDC:

Zone optique centrale pour la vision de loin (Zoc) en mesurant la taille de la pupille dans une pièce à l’éclairage ambiant

  • petite pupille (< 5.00 mm) : Zoc = 4,00 mm
  • Pupille moyenne (5.50 to 6.50 mm): Zoc = 4.50 mm
  • Grande pupille (> 6.50 mm): Zoc = 5.00 mm

Addition hyperopique périphérique

2 possibilités de mesure :

  • Lag accommodatif en VP – mesuré avec skiascopie MEM
    • Positionnez-vous à 33-40 cm du patient (2,50 à 3,00 D de demande accommodative). Demandez-leur de regarder votre nez ou une carte de fixation proche attachée à votre skiascope. Utilisez des faces de ±1,00, ±1,50 et ±2,00 et commencez par regarder le reflet sans verre de correction, en balayant rapidement à l’horizontale et à la verticale, en vérifiant l’œil droit puis l’œil gauche, puis en répétant. Essayez d’abord la face de +1,00, et si vous voyez encore du mouvement, passez rapidement à +1,50. Si le reflet s’inverse, vous obtenez votre réponse à +1,25. Une fois que vous avez obtenu la neutralisation ou l’inversion, votre dernier verre est votre réponse. Voyez comment cette mesure fonctionne sur youtube :
  • Lag de fixation en VP – mesuré avec la croix de Thorington ou Schober
    • Utilisez la méthode Thorington ou le test de Schober (ou un autre test similaire) pour mesurer l’addition nécessaire pour amener la croix au centre du cercle.
      Le patient tient le test à 33-40 cm devant les yeux dans la position normale du regard. Utilisez un filtre rouge/vert ou de polarisation, selon le test. Demandez au patient de regarder la croix et le cercle et laissez-les vous expliquer où ils se trouvent. Essayez avec les faces positives jusqu’à ce que la croix se trouve au milieu du cercle.
      Si la disparité indique une exophorie, alors cela n’est pas utile et probablement que la lentille Relax ne fonctionnera pas comme prévu.
 

Conseils d'adaptation et guide pour les lentilles de contact souples

Choix du diamètre et du rayon central pour la première lentille de contact

  1. Mesure du diamètre cornéen (DHIV + 0.6 mm)* et keratométrie
  2. Déterminer le diamètre ØT des lentilles de contact (utiliser le tableau ci-dessous)
  3. Determiner le rayon central r0 = rcfl + BCf (utiliser le tableau ci-dessous rcfl = K plat)

Orbis (ØCornée + 2.10 mm / BCf = 0.60 mm)

Toris Bal – Torelis Bal – Borelis (ØCornée + 2.30 mm / BCf = 0.70 mm)

Toris Int/Ext – Torelis Int/Ext (ØCornée + 2.50 mm / BCf = 0.80 mm)

Exemple: Paramètre pour Toris Ballast:

Paramètres cornée : ØCornée = 11.70 mm / Keratométrie = 7.80 / 7.70 mm

  • ØT = 11.70 mm + 2.30 mm = 14.00 mm
  • r0 = 7.80 mm + 0.70 mm = 8.50 mm

pour 0.40 mm delta K, reduire de 0.10 mm le r0

Definitive 74: 0.10 mm plus serré

* Information : 80% des diamètres cornéens sont statistiquement compris entre 11,3 et 12,1 mm.

Protocole d’adaptation

  1. Insérez une lentille d’essai pendant une durée comprise entre 30 minutes et 2 heures. Surréfraction (vous pouvez utiliser l’autoréfractomètre pour vous faire une idée de l’axe des cylindres).
  2. Biomicroscopie (× 10 à 15) lumière blanche : observer la lentille avec le patient regardant droit devant et pendant le mouvement des yeux.
  3. Mobilité par le mouvement des paupières (test Push up).
  4. Le décentrement de la lentille doit être de 1 à 2 mm vers le bas.
  5. Apparence de la zone optique frontale : film lacrymal, hydratation, lubrification, dépôt.
  6. Kératométrie sur la lentille de contact : (déformation des mires).
  7. Vérifiez la présence d’une coloration de la cornée et de la conjonctive à la fluorescéine après le retrait de la lentille.
  8. Commandez la lentille définitive sur la base du SN.

Matériaux de lentilles de contact souples

FeaturesDefinitive 74 (SiH)UniSil 62 (SiH)Igel 77CTF 67GM3 58Igel 58GM3 49
DK Fatt ISO 9913-160*/44**50*/37**39*/29**30*/22**25*/19**21*/16**16*/12**
Material typeSilicone HydrogelSilicone HydrogelHydrogelHydrogelHydrogelHydrogelHydrogel
ManufacturerContamacContamacContamacContamacContamacContamacContamac
ClassificationFilcon V3Filcon V3Filcon II3Filcon II2Filcon II1Filcon II1Filcon II1
Water content74%62%77%67%58%58%49%
Refractive index1.371.511.371.391.411.401.42
Handling tintclear / blueblueclearclearclear / blueclearclear / blue
UV√ (blau)
Normal tear film++++++++++++++++++
Reduced tear film++++++++++++++
Watery tear film++++++++++++++++++
Tear film with lipid+++++++++++++
Tear film with protein+++++++++++++
Durability++++++++++++++
Initial comfort++++++++++++++++
Low dehydration++++++++++++++++
Moistening+++++++++++++++++
Dry eye+++++++++++++++++
Non-ionic

10-11 (cm2/sec) [ml 02/(ml × mm Hg)]

10-11 euros (cm2/sec) [ml 02/(ml × hPa)]

Matériau par défaut: GM3 58 blanc

Assurance qualité

Ces matériaux sont conformes à la norme ISO 10993-1 définissant la biocompatibilité des matériaux.

Le procédé de fabrication de SwissLens justifie cette biocompatibilité même après le processus de fabrication, en particulier sans ajouter de matière de polissage. Cette norme est requise par le système d’assurance qualité de SwissLens

Publication Relax

Améliorer la zone optique des lentilles de contact sur mesure pour la prévention de la myopie

Plusieurs institutions sanitaires nationales et internationales telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS)[1], le Brien Holden Institute[2] et l’Association britannique des optométristes (AOP)[3] ont publié des recommandations sur l’utilisation des lentilles de contact pour le contrôle de la myopie. Même si les recherches sur la réfraction périphérique en rapport avec le contrôle de la myopie sont toujours en cours [4], de nombreuses études ont clairement indiqué que les lentilles de contact multifocales, ainsi que les lentilles de contact d’orthokératologie, ont un effet positif sur le ralentissement de la progression de la myopie. Walline [5] a passé en revue la littérature d’études évaluées par des pairs qui ont utilisé les géométries de lentilles standard actuellement disponibles et a constaté que la progression de la myopie peut être réduite jusqu’à 50 %.

Les recherches d’Aller [6] montrent cependant un taux de réussite de plus de 70 % dans la réduction de la myopie. Un examen plus approfondi des travaux d’Aller montre qu’il est important non seulement de tester la vision binoculaire lors de l’adaptation de lentilles de contact multifocales ou d’orthokératologie, mais aussi d’en tenir compte pour améliorer ce taux de réussite, ce que confirment également d’autres études [7-10]Les recherches d’Aller[6] montrent cependant un taux de réussite de plus de 70 % dans la réduction de la myopie. Ces études soulèvent des questions : Pourquoi tous les enfants et adolescents ne réagissent-ils pas positivement à ces produits ? Comment pouvons-nous améliorer les produits afin que la prévention de la myopie ait un effet positif sur tout le monde ?

Figure 1 : Méta-analyse des données rassemblées dans le mémoire de licence 2016 de Lisa-Maria Mathys “Effektive Kontrolle der Myopieprogression: Erstellung einer Metaanalyse und deren Ableitung auf Handlungsmöglichkeiten für Optometristen”

Est-ce la clé d’un contrôle plus efficace de la myopie ?

Les examens de la vision binoculaire qui influencent le taux de réussite comprendraient la mesure du rapport AC/A, du lag d’accommodatif et de toute hétérophorie ainsi qu’une évaluation de sa compensation.

Un mouvement de convergence accommodatif élevé se produisant avec l’effort accommodatif (un rapport AC/A élevé) ou une “phorie” en décompensation mérite une attention particulière. Une étude malaisienne a montré que les enfants présentant une quasi-esophorie significative sont plus susceptibles de développer une myopie[11]. et cela peut être testé avec le test de Schober, ou un test de disparité de fixation, à la distance de lecture habituelle. La sphère d’alignement peut être utilisée pour indiquer quelle addition proche serait optimale pour le contrôle de la myopie. En outre, il a également été démontré qu’un lag accommodatif déclenche la progression de la myopie et semble être plus fréquent chez les myopes que chez les emmétropes [10] En cas de lag accommodatif, l’image ne se formerait pas sur la rétine mais serait relativement hypermétrope (c’est-à-dire derrière la rétine) et il a été démontré que cela stimule la progression de la myopie [12] En ayant un pouvoir relativement hyperopique dans la périphérie de la lentille de contact, l’effet du lag accommodatif peut être surmonté. Parmi les autres aspects qui influencent la progression de la myopie figurent les aberrations causées à la fois par la pupille elle-même et la taille de la zone optique de la lentille de contact par rapport au diamètre de la pupille [13] Ils décrivent comment le diamètre de la pupille influence également la conception de la lentille qui pourrait être la plus bénéfique, ce qui est pris en compte dans notre conception personnalisée de la lentille.

Que propose SwissLens ?

SwissLens fournit un outil de calcul en ligne disponible sur www.swisslens.ch/toolbox où vous pouvez entrer des mesures supplémentaires afin d’obtenir les paramètres idéaux nécessaires pour une zone de lecture personnalisée, maximisant ainsi la possibilité d’obtenir le meilleur résultat en matière de contrôle de défocalisation hyperopique.
La lentille de contact souple Relax est sur le marché depuis 9 ans avec une efficacité prouvée [14] et les réactions de nos clients ont été extrêmement positives. Ce produit est disponible en options sphérique et torique, avec un choix presque illimité de diamètres et de rayons pour assurer un ajustement parfait. En fonction de la qualité du film lacrymal, nous proposons différents matériaux, dont le Silicone Hydrogel Definitive74, et vous pouvez choisir entre un renouvèlement de 3 ou 6 mois. Depuis 2015, notre lentille de contact Relax est également disponible en matériaux RGP et nous développons actuellement une version orthokératologique. La combinaison de notre outil en ligne, des recommandations de tests supplémentaires et de nos produits Relax permettra une gestion plus précise de la myopie.
Les études en cours permettront également de mieux comprendre la relation entre la vision binoculaire, la taille de la pupille, les variations de prescription et les mécanismes de la croissance longitudinale de l’œil.

Sources :

[1] Bastian Cagnolati, Periphere Refraktion und Myopieentwicklung – Update, die Kontaktlinse, 7-8/2016

[2] Walline JJ 2016, Myopia Control: A Review.

[3] Thomas A. Aller, et al., Myopia Control with Bifocal Contact Lenses: A Randomized Clinical Trial

[4] Whatham, A., Influence of accommodation on off-axis refractive errors in myopic eyes

[5] Goss DA, Grosvenor T. Rates of childhood myopia progression with bifocals as a function of nearpoint phoria: consistency of three studies. Optom Vis Sci 1990;67:637Y40.

[6] Fulk GW, Cyert LA, Parker DE. A randomized trial of the effect of single-vision vs. bifocal lenses on myopia progression in children with esophoria. Optom Vis Sci 2000;77:395Y401.

[7] Gwiazda JE, Hyman L, Norton TT, Hussein ME, Marsh-Tootle W, Manny R, Wang Y, Everett D. Accommodation and related risk factors associated with myopia progression and their interaction with treatment in COMET children. Invest Ophthalmol Vis Sci 2004; 45:2143Y51.

[8] Chung, K.M. and E. Chong, Near esophoria is associated with high myopia. Clin Exp Optom, 2000. 83(2): p. 71-75.

[9] Charman, W.N., et al., Peripheral refraction in orthokeratology patients. Optom Vis Sci, 2006. 83(9): p. 641-8.

[10] Gifford, K. Myopia Profile – Measuring near lag of accommodation. 2015

[11] Gwiazda, J., et al., A dynamic relationship between myopia and blur-driven accommodation in school-aged children. Vision Res, 1995. 35(9): p. 1299-304.

[12] W.N. Charman, Aberrations and myopia, 2005

[13] Michaud Langis; https://www.clspectrum.com/issues/2016/march-2016/defining-a-strategy-for-myopia-control

[14] A. van der Heide, DATA ANALYSIS OF THE EFFECTIVENESS OF THE RELAX CONTACT LENS FOR REDUCING MYOPIA PROGRESSION 2019

preloader